Affiner la recherche

Tags et Filtres

Résultats de la recherche

42 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko sous l’œil de Rosetta

    Date de publication:

    22 Janvier 2015

    Près de 6 mois après l’arrivée de Rosetta à proximité du noyau de la comète 67P, la revue Science publie dans son numéro daté du 23 janvier 2015 une série de 7 articles qui permettent de dresser un 1er bilan de l’exploration de ce petit corps du Système solaire.

    Tags associés:

  2. Atterrissage de Philae: l’événement en direct le 12 novembre

    Date de publication:

    28 Octobre 2014

    Pour la 1ere fois de l’histoire un engin construit pas l’homme devrait se poser sur une comète à 510 millions de km de la Terre. Vivez cet événement en direct le 12 novembre, dans 3 lieux en France et en retransmission multi-flux sur le site du CNES.

    Tags associés:

  3. Réunion au CNES à Toulouse pour choisir le site d’atterrissage de Philae

    Date de publication:

    10 Septembre 2014

    Samedi 13 et dimanche 14 septembre, plusieurs dizaines de scientifiques se retrouveront dans les locaux du CNES à Toulouse pour choisir le site d’atterrissage de Philae parmi les 5 sites présélectionnés à la fin du mois d’août.

    Tags associés:

  4. Tags associés:

  5. Philae sera largué le 12 novembre sur le noyau de 67P

    Date de publication:

    26 Septembre 2014

    L’agence spatiale européenne vient d’annoncer que la sonde Rosetta larguera finalement l’atterrisseur Philae le 12 novembre prochain. Le choix du site d’atterrissage sera définitivement validé le 14 octobre.

    Tags associés:

  6. Le SONC prépare la suite de la mission de Philae

    Date de publication:

    25 Novembre 2014

    En 1ere ligne lors de l’atterrissage de Philae et de sa 1ere séquence scientifique, les équipes du SONC préparent à présent la suite de la mission de l’atterrisseur dans l’hypothèse de son réveil courant 2015. Entretien avec Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au CNES.

    Tags associés:

  7. Réveil de Philae: « nous sommes raisonnablement optimistes »

    Date de publication:

    11 Mars 2015

    Du 12 au 20 mars, l’orbiteur de la mission Rosetta va tenter de communiquer plusieurs fois par jour avec Philae pour voir si celui-ci s’est réveillé. Que peut-on attendre de ces tentatives et comment l’atterrisseur devrait-il redémarrer ? Nous faisons le point avec Philippe Gaudon, chef de projet Rosetta au CNES.

    Tags associés:

  8. En « direct » de la surface de la comète

    Date de publication:

    14 Novembre 2014

    Après plusieurs rebonds à la surface de la comète 67P, Philae s’est finalement stabilisé contre ce qui semble être un gros bloc ou une paroi et les caméras de CIVA ont pu réaliser des images de l’environnement de l’atterrisseur.

    Tags associés:

  9. OSIRIS détaille le noyau de 67P: un entretien avec Philippe Lamy

    Date de publication:

    11 Février 2015

    Une forme bilobée avec une morphologie de la surface d’une très grande diversité et une densité 2 fois plus faible que celle de la glace, la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko commence à révéler ses secrets sous l’œil d’OSIRIS-NAC. Entretien avec Philippe Lamy, l’un des concepteurs de cet instrument.

    Tags associés:

  10. La carte de l’illumination des sites J et C sur 67P

    Date de publication:

    23 Septembre 2014

    Une animation vidéo réalisée par les équipes du SONC (CNES Toulouse) permet de visualiser l’illumination des différentes régions du noyau de la comète 67P au moment de l’atterrissage de Philae.

    Tags associés:

  11. Comment trouver le meilleur site d’atterrissage pour Philae?- Partie 1

    Date de publication:

    25 Août 2014

    Depuis que Rosetta est arrivée à proximité du noyau de 67P, le Landing Site Selection Group (LSSG) a entamé le processus de sélection du meilleur site d’atterrissage pour le module Philae. Les équipes du SONC (au CNES de Toulouse) sont fortement impliquées dans cette étape cruciale de la mission.

    Tags associés:

  12. La caméra OSIRIS localise le lieu d’atterrissage final de Philae

    Date de publication:

    13 Avril 2015

    Des images enregistrées à la mi-décembre par la caméra OSIRIS-NAC de Rosetta auraient permis de retrouver le robot Philae largué sur la comète 67P le 12 novembre 2014 à plus de 500 millions de km de la Terre.

    Tags associés:

  13. Une année pleine de promesses pour Rosetta et Philae

    Date de publication:

    8 Janvier 2015

    Un survol du noyau à moins de 6 km en février et un passage à 186 millions de km du Soleil en août, l’année 2015 s’annonce chargée pour Rosetta. Quant à Philae, il n’a pas encore été localisé avec précision, mais son réveil est toujours espéré vers le mois de mars.

    Tags associés:

  14. Récit d’une journée historique au SONC

    Date de publication:

    17 Novembre 2014

    Le mercredi 12 novembre 2014, la sonde Rosetta a largué l’atterrisseur Philae et celui-ci s’est posé à la surface du noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Voici le récit de cette journée historique telle qu’elle a été vécue à Toulouse dans les locaux du SONC.

    Tags associés:

  15. Rosetta: 5 sites d’atterrissage retenus pour Philae

    Date de publication:

    25 Août 2014

    À 2 mois et demi de l’atterrissage tant attendu de Philae, de nombreux scientifiques de l’ESA, du CNES, du DLR ainsi que d’autres agences et laboratoires étaient réunis ce week-end au CNES à Toulouse afin d’établir une liste de 5 sites éligibles pour l’atterrissage sur la comète Churyumov-Gerasimenko, toujours prévue à la mi-novembre.

    Tags associés:

  16. Rosetta, ROSINA et l’eau de la Terre

    Date de publication:

    12 Décembre 2014

    Les mesures effectuées entre le 8 août et le 5 septembre avec l’instrument ROSINA installée sur Rosetta relancent le débat sur l’origine de l’eau présente sur Terre. Le rapport deutérium/hydrogène de la comète 67P est en effet 3 fois plus élevé que celui de l’eau terrestre. Un entretien avec Christelle Briois et Bernard Marty pour aller plus loin.

    Tags associés:

  17. Rosetta détecte de l'azote moléculaire pour la 1ere fois dans une comète

    Date de publication:

    19 Mars 2015

    Rosetta a mesuré pour la 1ere fois de l’azote moléculaire dans une comète, fournissant des clés sur l’environnement thermique dans lequel 67P/Churyumov-Gerasimenko s’est formée.

    Tags associés:

  18. Le noyau de la Lune?

    Date de publication:

    9 Février 2011
    bandeau_lognonné.png

    Tags associés:

  19. Anatomie d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Les noyaux cométaires mesurent en moyenne de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres dans leur plus grande dimension.Ils sont trop petits pour être visibles au sein du gaz qui les enveloppe lorsqu’ils sont en pleine activité. Ces dernières années, les survols effectués par des sondes spatiales ont permis de connaître avec précision la forme et l’envergure de quelques noyaux : celui de la comète 1P Halley est oblong et mesure 15 sur 8 kilomètres ; 9P Tempel est plus arrondie et atteint 7,5 kilomètres de diamètre ; 19P Borrelly et 103P Hartley ressemblent à des cacahuètes de 8,7 kilomètres et 2 kilomètres de long ; 81P Wild est presque sphérique et approche 5,5 kilomètres de diamètre. Dans certains cas, on peut mesurer un diamètre par sondage radar, mais, le plus souvent, on n’obtient au mieux qu’une estimation. Pour la très grosse comète Hale-Bopp, les astronomes ont estimé que le noyau mesurait une cinquantaine de kilomètres de diamètre.

    Tags associés:

  20. Vie et transformation d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Des milliards d’années de patience, puis une mort rapide, voilà la vie des comètes ! Une fois décroché du nuage d’Oort, où il somnolait depuis l’origine du Système solaire, un noyau cométaire plonge vers le Soleil et disparaît très rapidement. Cela vous semble exagéré ? Voici les chiffres : plus de 4 milliards d’années à - 200 °C dans le congélateur du nuage d’Oort, près de 4 millions d’années pour migrer peu à peu jusqu’à la porte des mondes planétaires, à moins de 10 milliards de kilomètres du Soleil, et, au mieux, quelques milliers d’années pour disperser sa matière entre les planètes et se désintégrer. Rapportez cela à une vie humaine de 85 ans, vous trouverez qu’il faut alors moins d’un mois à la comète pour s’approcher du Soleil et moins de 45 minutes pour se transformer et disparaître en dilapidant ses biens. Et il s’agit là des comètes périodiques ; pour celles qui plongent directement dans le Soleil depuis les confins du système, la dernière phase ne dure que le temps d’une respiration.

    Tags associés:

Pages