Tags et Filtres

Résultats de la recherche

3 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Bora-Bora: la mise en tourisme d’une île de Polynésie française

    Date de publication:

    17 Septembre 2018

    En plein océan Pacifique, Bora Bora appartient à l’archipel de la Société, un alignement d’îles orienté sud-est/nord-ouest qui comprend tous les types d’îles issues d’un point chaud (îles hautes, presque-atolls, atolls). Il constitue un des cinq archipels de la Polynésie française. Il est lui-même divisé en deux sous-ensembles. Au sud-est, les Îles du Vent (Tahiti, Moorea, Maiao, Mehetia) sont les plus jeunes et les constructions récifales y sont moins développées qu’au nord-ouest, dans les Îles Sous-le-Vent (Bora Bora, Huahine, Maupiti, Raiatea, Tahaa…). Bora Bora se situe à 250 km de l’île principale, Tahiti. Bora Bora a connu de profondes transformations démographiques, sociale et économiques. Devenue une des figures les plus emblématiques de la touristification des îles tropicales, la « perle du Pacifique » est aujourd’hui confrontée à de nombreux défis.

    Tags associés:

  2. Pacifique- Maupiti: la recherche et la promotion d’un autre modèle touristique?

    Date de publication:

    5 Octobre 2018

    Dans le Pacifique, l’île de Maupiti située à seulement 40 kilomètres au sud de la fameuse île de Bora Bora est considérée comme l’île sœur. Pourtant un monde semble les séparer. Alors que Bora Bora a choisi un modèle de développement basé sur un tourisme de luxe au sein de grandes chaines hôtelières, Maupiti a décidé de suivre une autre voie.

    Tags associés:

  3. Biarritz: les mutations d’une station balnéaire et touristique atlantique et basque

    Date de publication:

    7 Septembre 2018

    Située dans le département des Pyrénées-Atlantiques, Biarritz est l’une des cinq communes de l’Agglomération Côte Basque – Adour. Peuplée de 125 000 habitants, cette association de communes concentre 40 % de la population du Pays Basque et 20 % de celle du département. Au cœur d’un espace en forte croissance démographique, essentiellement portée par un solde migratoire positif, Biarritz est la seule commune à perdre de la population, du fait en particulier de difficultés de logements et de prix immobiliers et fonciers très élevés. Haut-lieu du tourisme depuis le Second Empire, la cité basque s’appuie sur des activités liées à la mer, traditionnelles ou renouvelées, mais pas seulement. Elle est désormais un pôle de services supérieurs qui rayonne sur un bassin de vie de 250 000 à 300 000 personnes, avec un ancrage vers l’Espagne, au sein de l’Eurocité basque.

    Tags associés: