Affiner la recherche

Tags et Filtres

Résultats de la recherche

8 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. Tags associés:

  2. Rosetta et la matière organique des comètes

    Date de publication:

    4 Octobre 2017

    Il y a un an le 30 septembre 2016, la sonde Rosetta terminait sa mission autour de la comète 67P. D’après une étude basée sur ses résultats et parue le 31 août dans la revue MNRAS, les comètes sont constituées en grande partie de matière organique (constituées de chaînes d’atomes de carbone), à partir de molécules présentes dans le milieu interstellaire. Son auteur Jean-Loup Bertaux est planétologue, directeur de recherche émérite au CNRS au Latmos (Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales), nous en avons discuté avec lui.

    Tags associés:

  3. Les curiosités de notre Système solaire

    Date de publication:

    28 Novembre 2018

    De nombreux satellites, sondes et rovers ont été lancés aux quatre coins du Système solaire. L’objectif : comprendre comment il s’est formé, étudier les planètes et leurs lunes pour percer leurs secrets et chercher des traces d’une vie extra-terrestre…

    Tags associés:

  4. Rosetta montre l'origine cométaire d'une partie de l'atmosphère de la Terre

    Date de publication:

    14 Juin 2017

    Grâce à la mission Rosetta, dont l’objectif principal a été de mieux comprendre comment notre Système solaire s’est formé, en analysant la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko et son comportement à l’approche du Soleil, nous savons maintenant qu’un cinquième de l’atmosphère de la Terre proviendrait des comètes.

    Tags associés:

  5. Symposium international Comètes: une nouvelle vision après Rosetta-Philae Toulouse, du lundi 14 au vendredi 18 novembre 2016

    Date de publication:

    14 Novembre 2016

    Le symposium international "Comètes ; une nouvelle vision après Rosetta-Philae" organisé par le CNES, l’ESA et l’IRAP (Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie) se tient du lundi 14 au vendredi 18 novembre 2016 au Musée des Abattoirs de Toulouse.

    Tags associés:

  6. Anatomie d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Les noyaux cométaires mesurent en moyenne de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres dans leur plus grande dimension.Ils sont trop petits pour être visibles au sein du gaz qui les enveloppe lorsqu’ils sont en pleine activité. Ces dernières années, les survols effectués par des sondes spatiales ont permis de connaître avec précision la forme et l’envergure de quelques noyaux : celui de la comète 1P Halley est oblong et mesure 15 sur 8 kilomètres ; 9P Tempel est plus arrondie et atteint 7,5 kilomètres de diamètre ; 19P Borrelly et 103P Hartley ressemblent à des cacahuètes de 8,7 kilomètres et 2 kilomètres de long ; 81P Wild est presque sphérique et approche 5,5 kilomètres de diamètre. Dans certains cas, on peut mesurer un diamètre par sondage radar, mais, le plus souvent, on n’obtient au mieux qu’une estimation. Pour la très grosse comète Hale-Bopp, les astronomes ont estimé que le noyau mesurait une cinquantaine de kilomètres de diamètre.

    Tags associés:

  7. Vie et transformation d'une comète

    Date de publication:

    11 Juillet 2014

    Des milliards d’années de patience, puis une mort rapide, voilà la vie des comètes ! Une fois décroché du nuage d’Oort, où il somnolait depuis l’origine du Système solaire, un noyau cométaire plonge vers le Soleil et disparaît très rapidement. Cela vous semble exagéré ? Voici les chiffres : plus de 4 milliards d’années à - 200 °C dans le congélateur du nuage d’Oort, près de 4 millions d’années pour migrer peu à peu jusqu’à la porte des mondes planétaires, à moins de 10 milliards de kilomètres du Soleil, et, au mieux, quelques milliers d’années pour disperser sa matière entre les planètes et se désintégrer. Rapportez cela à une vie humaine de 85 ans, vous trouverez qu’il faut alors moins d’un mois à la comète pour s’approcher du Soleil et moins de 45 minutes pour se transformer et disparaître en dilapidant ses biens. Et il s’agit là des comètes périodiques ; pour celles qui plongent directement dans le Soleil depuis les confins du système, la dernière phase ne dure que le temps d’une respiration.

    Tags associés:

  8. Rosetta: les premiers résultats de l’instrument Rosina

    Source:

    • Sciences et techniques

    Date de publication:

    10 Décembre 2014

    Les 1eres mesures de l’instrument Rosina de la mission Rosetta révèlent que le rapport deutérium/hydrogène (ou D/H) de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko est fortement enrichi en deutérium.

    Tags associés: