13 Décembre 2016

Le dôme de Tchernobyl vu depuis l'espace

Au milieu de la neige, l'arche de confinement de la centrale nucléaire de Tchernobyl se ferait presque oublier. Installée le 27 novembre 2016, elle couvre pourtant le réacteur n°4 qui avait explosé il y a de 30 ans et son sarcophage de fortune qui se dégradait dangereusement.
Crédits : CNES 2016, Distribution Airbus DS.

Le 27 novembre 2016, un nouveau sarcophage a été installé au-dessus du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. Le 7 décembre 2016, les satellites Pléiades ont acquis une image de l’ouvrage métallique de 25 000t (3,5 fois le poids de la Tour Eiffel). La structure, aussi haute qu’un immeuble de 30 étages, pourrait couvrir le Stade de France. Réfléchissant fortement les rayons du soleil, l'arche métallique est plutôt discrète au milieu de la neige. Seule son ombre au sol atteste de ses dimensions gigantesques : 108 m de haut, 257 m de large et 162 m de long. 

Une construction en plusieurs temps

Afin d’éviter tout risque de radiation, ce gigantesque hangar n’a pas été construit au-dessus du réacteur n°4 et de son sarcophage en béton construit à la hâte en 1986, juste après la catastrophe. Il a été assemblé à 300 m de là comme le montre l'image capturée le 27 mars 2016 par les satellites Pléiades (image sans la neige de l'animation ci-dessus). A cette époque, le bardage en inox scintillait bien plus au milieu de la végétation.

Financée par plus de 40 pays et institutions internationales, cette arche de 1,5 milliard d’euros a pour objectifs de confiner pour les 100 ans à venir les poussières radioactives (mais non les rayonnements) et de protéger des agressions climatiques le sarcophage initial en béton qui se détériorait dangereusement depuis plusieurs années. La structure a également été conçue pour mener à terme des opérations de démantèlement robotisé à l'intérieur du réacteur accidenté où se trouve toujours 200t d’uranium.

L’arche a été déplacée sur des rails munis de patins en Téflon à l’aide de vérins. Cette phase de translation s’est déroulée du 14 au 27 novembre 2016. Crédits : CNES 2016, Distribution Airbus DS.

Aucune trace de dôme sur cette image acquise le 21 février 2012 par les satellites Pléiades. Normal, le montage de la charpente métallique a débuté en avril 2012. Crédits : CNES 2012, Distribution Airbus DS.

En lien

Publié dans : 
Pour les cibles :